Par le Professeur Pierre Dellamonica, M.D. PhD., Président du Comité Scientifique

Les médecins sont toujours où on ne les attend pas, et j’ai passé beaucoup de temps dans les salles d’attente, pour finir par entrer dans le cabinet du médecin en ayant oublié la moitié de ce que j’avais à dire, sans compter tout ce dont je n’ose pas vraiment parler.
Je suis un sportif, ou plutôt j’étais un sportif et puis vers la quarantaine ma vie a changée : des responsabilités derrière lesquelles je me suis caché pour ne plus aller courir, ni faire de grandes ballades en montagne. Je suis devenu sédentaire, plutôt gros avec une bedaine, stressé. En plus, on vient de me trouver du diabète et de l’hypertension artérielle, la cerise sur le gâteau ! Figurez-vous que je me suis mis à aimer les gâteaux avec des envies incoercibles… Devenir un toxico de la pâtisserie, à ma grande honte… Et je n’ose pas vous parler de mes pulsions sexuelles qui se sont transformées en envies de tablettes de chocolat ou de Chantilly !
Branle-bas le combat dans la famille, qui s’est mise à me faire la morale et me rappeler qui j’étais avant !!! Inefficace, pire stimulant pour manger.

En fait ce qui me dévalorise le plus c’est l’attente chez le médecin, qui ne m’écoute qu’à moitié pour vite me prescrire des médicaments alors que je sens bien que mon problème n’est pas là. Je suis devenu moche.
Heureusement dans ma famille, il y en a trois qui réfléchissent. L’idée leur est venue que je me confie à des questionnaires qui selon eux, vont me permettre de décrire ce qu’il se passe. Car moi, je me retranche derrière l’idée qu’il ne m’écoute pas et que forcément, il ne comprend pas mes problèmes.

Suis-je dépressif pour avoir arrêté le sport ? Comment se manifeste mon addiction aux sucreries ?? Où en est ma libido ???? C’est vrai que bedonnant je dois moins plaire !!

Pourquoi je prends mal le traitement ????
Il paraît que les alcooliques anonymes font des merveilles, et pourquoi pas les bedonnants diabétiques en randonnée ??? Car si j’ai bien compris, il suffit de maigrir pour améliorer mon diabète et diminuer mon risque de faire un infarctus.