Dossier de presse
10 novembre 2016

EDITO

Les maladies cardio-métaboliques représentent la première cause de mortalité dans les pays industrialisés en 2016. Il meurt chaque année plus de personnes en raison de maladies cardio-vasculaires que de toute autre cause.
On estime à 17,5 millions le nombre de décès imputables aux maladies cardio-vasculaires, soit 31% de la mortalité mondiale totale. Parmi ces décès, on estime que 7,4 millions sont dus à une cardiopathie coronarienne et 6,7 millions à un AVC (chiffres 2012, source OMS). Cela a un coût astronomique que l’on évalue à 1,044 Milliards de Dollars par an (coût total en 2030 + 22% **).(**sources Alliance du cœur)

Dans les pays à revenu faible ou intermédiaire on estime que les trois quarts des décès sont liés aux maladies cardiovasculaires. Il y a 16 millions de décès qui surviennent avant l’âge de 70 ans et qui sont liés à des maladies non transmissibles, 82% de ces décès se produisent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire et 37% de ceux-ci sont dus aux maladies cardiovasculaires.

Il est possible de prévenir la plupart des maladies cardiovasculaires en s’attaquant aux comportements liés aux styles de vie (mauvaise alimentation et obésité, sédentarité, stress et addiction nocive de l’alcool et du tabac).

Les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires ou exposées à un risque élevé de maladies cardiovasculaires (du fait de la présence d’un ou plusieurs facteurs de risque comme l’hypertension, le diabète, l’hyperlipidémie ou une maladie déjà installée) nécessitent une détection précoce et une prise en charge comprenant soutien psychologique et médicaments, selon les besoins.

Les pays à revenu faible ou intermédiaire sont touchés de manière disproportionnée : on y recense plus de 80% des décès dus aux MCV, concernant presque à égalité les hommes et les femmes.

D’ici 2030, près de 23,6 millions de personnes mourront de maladies cardiovasculaires, principalement de cardiopathies et d’accidents vasculaires cérébraux. Selon les projections, ces affections resteront la première des causes de mortalité. (source OMS)

SOMMAIRE
Edito
Communiqué de presse
Un concept unique et innovant
Fonctionnement
Intérêts/ Buts
Les Fondateurs
Le programme 3 jours de screening (où, comment, quand)
Un projet unique autour de grand partenaires

Télécharger le communiqué de presse : dossier-de-presse-puh